Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

lanterne-ouvriere.57.overblog.com

lanterne-ouvriere.57.overblog.com

Pour un autre futur !


Le travail des enfants (Loi du 22 mars 1841)

Publié le 19 Novembre 2012, 12:39pm

LE SIÈCLE DE L'ENFANT

Les historiens ont montré que l'intérêt apporté aux enfants par la société datait de quelques siècles seulement.

Non pas qu'on ait négligé la présence des enfants dans les temps anciens, mais la

personnalité propre de l'enfant, ses caractères spécifiques et son évolution n'ont attiré l'attention que tardivement.

Par contre, au XVIIIe siècle, l'enfant a pris une place importante dans le monde de

l'affectivité comme dans le monde du savoir médical.

Le XIXe siècle s'est voulu le siècle de l'enfant. L'enfant roi, celui que «le cercle de famille applaudit»

lorsqu'il paraît (V. Hugo), l'enfant malheureux qui prend conscience de la dureté des adultes (A. Daudet) ou de leur mesquinerie (J. Vallès).

l'enfant qu'il faut choyer tout en le dressant (Comtesse de Ségur), mais aussi le gamin de Paris (c'est Gavroche), le jeune au travail (c'est Jack,de Daudet), l'enfant abandonné (Hector Malot), etc.

Tous ces enfants ne sont point comparables ni égaux entre eux. Les fils de la société bourgeoise ont droit à une éducation scolaire et à une adolescence sentimentale tandis que les enfants des familles ouvrières passent directement du premier âge à celui de travailleur.

On aime les enfants, au XIXe siècle, mais on ignore garçons et filles ouvriers ou paysans, obligés à mener une vie d'adulte avant l'âge.

La loi du 22 mars 1841 sur le travail des enfants est la première loi règlementant le travail des mineurs en France. Il s'agit également de la première entorse au principe de non-intervention de l'État dans les relations entre patrons et salariés au nom de la liberté économique.

Des médecins et économistes enquêtant dans le milieu ouvrier s'inquiètent de l'exploitation des enfants dans les manufactures. Louis René Villermé publie son Tableau de l'état physique et moral des ouvriers, tableau terrifiant des conditions de travail des enfants.

Un projet de loi est déposé en janvier 1840 et donne lieu à des débats acharnés. Elle est finalement votée le 22 mars 1841. Les dispositions ne concernent que les entreprises ayant plus de 20 salariés. Elle interdit le travail des enfants de moins de 8 ans et pour les autres fixe un maximum de durée journalière, à savoir 8 heures jusqu'à 12 ans et 12 heures jusqu'à 16 ans. Elle interdit le travail de nuit (entre 21 heures et cinq heures du matin) pour les moins de 12 ans.

Le contrôle dans les entreprises devait être exercé par des notables locaux bénévoles, ce qui réduisit considérablement la portée de l'application. Les notables sont très réticents à jouer les inspecteurs auprès d'industriels qui font partie de leur classe sociale. Certains employeurs cachent les enfants ou préfèrent les renvoyer plutôt que d'appliquer les dispositions.

Ce n'est que le décret du 7 décembre 1868 instituant un corps d'inspecteurs officiels salariés qui permettra une réelle application de la loi.

Le travail des enfants (Loi du 22 mars 1841)

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents