Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

lanterne-ouvriere.57.overblog.com

lanterne-ouvriere.57.overblog.com

Pour un autre futur !


Hypothèque sociale

Publié le 13 Mars 2015, 17:05pm

    Hypothèque sociale

«C’est le moment pour la France de repartir à l’offensive. L’Europe a besoin d’un New Deal : la France s’engage à poursuivre et même à intensifier ses réformes [… c'est avec cette phrase que le banquier d’affaires de chez Rothschild , Emmanuel Macron l'actuel ministre de l'Économie continue l'oeuvre accelerant la fin progressive de nos acquis sociaux !

Vus par l’oligarchie capitaliste et son État, ceux-ci ne servent qu’à endommager la compétitivité et les précieux profits des capitalistes .

Tout est prétexte à l'hypothèque du système social le transport est en déficit, la santé, les caisses de retraite , révision sur la durée ainsi que le montant de l’indemnisation du chômage jugé trop confortable toujours selon macron ! La culpabilisation de la classe ouvrière est une arme redoutable !

Pendant ce temps là des dividendes toujours plus élevés pour les actionnaires , ainsi que primes de plus en plus démesurés ,multiple et décomplexés pour les grands patrons prime de bienvenue !!! , golden parachute !! et cela même au plus fort de la crise !

Alors que les ouvriers sombrent eux dans la misère.

L’État, la sécurité sociale et les collectivités doivent réduire nos dépenses publiques de 40 milliards en trois ans passant directement dans les mains du patronat alors que la fraude fiscale est estimé à hauteur d'environ 80 milliards d'euros ????????

Ce même État impuissant face aux délocalisations de notre industrie ,cet État qui préfère intensifier l’exploitation des travailleurs, baisser les indemnités, les adoucissements à l’exploitation, pointer du doigt les fraudes des individus aux prestations sociales alors que les fraudes des entreprises et grand patrons (fraude fiscale ou fraude aux cotisations sociales) représentent… 6 fois plus ! Que l'escroquerie démocratique à laquelle de plus en plus d'élus s'adonnent démontre à quel point notre démocratie est malade .

L'enjeu pour les capitalistes c'est l'affaiblissement de nos aquis sociaux , par La réforme de ces différents droits notamment celui du travail .

Prenons pour exemple l'indépendance de l'inspection du travail qui est dans le collimateur avec la dépénalisation des infractions patronales.

Il est prévu de supprimer le délit d’entrave (qui oblige les patrons à respecter les procédures de consultation des syndicats en matière de restructuration des entreprises). Plans sociaux et licenciements seront ainsi facilités pour le patronat.

. À cela s'ajoute, dans le cadre des négociations sur le dialogue social, la menace de suppression des Comités d'entreprise (CE) et Comités d'hygiène, sécurité et conditions de travail (CHSCT), autres instances représentatives du personnel.

Ces instances constituent aujourd'hui des contre-pouvoirs limités et imparfaits, mais au lieu de renforcer leurs moyens de blocage en introduisant par exemple un droit de veto sur les licenciements, le gouvernement envisage d'amoindrir leur pouvoir, comme l'a demandé le patronat dans les négociations qui ont eu lieu.

Alors que la demande de la concurrence libre et non faussées mise en pratique par les gouvernements successif s'organise avec zèle au travers de la politique de l'offre revenons sur ce que signifie celle-ci en langage plus claire !!

« Franchement, que signifie pour les Français la politique de l'offre et de la demande ? » Ces mots, teintés de mépris pour le citoyen , sont ceux de Jean-Christophe Cambadélis premier secrétaire du Parti socialiste dans le journal, le Monde du 29 Avril 2014 !

Alors revenons sur ce que signifie le «choc de compétitivité» alias la politique de l'offre, c'est un moyen d'obtenir une croissance élevée sur le moyen et le long terme pour aider les entreprises à produire davantage de biens et services, et les inciter à entrer sur de nouveaux marchés en levant le plus possible les freins fiscaux et règlementaires qui entravent leur développement. Pour justifier cette politique néolibérale en faveur des entreprises, et les immenses cadeaux financiers qu’il leur sont accordés, le président de la république prétend que ces immenses allégements d'impôts contribueront à améliorer la situation financière des entreprises et que celles-ci finiront par investir et embaucher.

De plus il nie farouchement que cette politique de l’offre ne génère que des effets d’aubaine, les entreprises se bornant à encaisser ces cadeaux, pour gonfler leurs profits voire les dividendes servis à leurs actionnaires !!!!! Pas de chance pour notre président, D'après le Canard Enchaîné, le patron du Medef s'est octroyé en 2013 une augmentation de salaire de 29% , le même qui invoquait fin avril une exigence d'exemplarité pour les dirigeants d'entreprises, estimant que les patrons des grands groupes internationaux, même ceux avec une activité limitée en France, "doivent modérer leur rémunération par solidarité", vu les "efforts" demandés à leurs "concitoyens". (l'expansion) Pierre Gattaz ne suit pas ses propres conseils !!! et va même jusqu'à demander la baisse du Smic, voire sa suppression !!

Ces derniers jours, Michel Sapin lui-même était obligé de reconnaitre que les cadeaux n’avaient contribué à la création d’aucun emploi.

Alors assez de donner des milliards sans contrepartie aux actionnaires et de les retirer des petits salaires et des petites retraites !!! Car au-delà, ce qui est en jeu pour les luttes qui s’annoncent, c’est que les salariés, les syndiqués, les militants imposent au mouvement syndical de rompre avec la politique de concertation pour se situer en opposition à ce gouvernement antisocial.

La relance économique passe par le plus petit, car ils dépensent ce qu’ils gagnent, alors que les gros engrangent, et bien souvent à l’étranger pour ne pas payer d’impôts en France

Alors que de plus en plus de travailleurs , travailleuses , subissent la précarité et la violence du monde du travaille, alors que le chômage de masse est organisés par le patronat pour stimuler davantage la compétitivité internationale , alors que des spécialistes de toutes sortes experts en économie nous promettant davantage de misère si nous n'abdiquons pas devant Leur Majesté , alors que des polémistes désignent des boucs émissaires comme étant responsable de tous nos maux exonérant au passage les capitalistes, élites et autres !

Que restera-t-il au travailleur en souffrance pour soutenir sa douleur devant l'hypothèque pure et simple de ses droits sociaux ?

Sachons être digne de l'héritage que nous avons, continuons de résister, dénoncer le vol dont nous faisons l'objet , mais surtout démontrons que le seul responsable des souffrances humaines est l'oeuvre d'une classe qui refuse le partage des richesses n'hésitant pas à plonger l'humanité dans un peu être futur charnier...

Cette oeuvre c'est celui de la classe bourgeoise, du patronat épaulé par certains élus peu scrupuleux à leurs services !

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents